Epuisé, à la limite du burnout ? Voici 5 conseils pour faire de vos vacances une véritable opportunité de ressourcement durable

Less vacances d’été, c’est le moment de faire le plein d’énergie pour attaquer la rentrée sur les meilleures bases possibles. Mais parfois ça ne suffit pas à nous requinquer lorsqu'on est épuisé,  en burnout. Voici 5 conseils pour se ressourcer vraiment..

Épuisé, à la limite du burnout ?

Voici 5 conseils pour faire de vos vacances une véritable opportunité de ressourcement durable !


Ça y est les vacances d’été sont enfin là (ou  presque là) et pour la plupart d’entre nous, c’est le moment de se ressourcer, de faire le plein d’énergie pour attaquer la rentrée et la nouvelle année sur les meilleures bases possibles.


Nous les attendons parfois depuis (très) longtemps ! Nous tenons coûte que coûte jusqu’à ce moment libératoire où nous allons enfin pouvoir nous reposer ! Nous sommes parfois « sur les genoux » quand arrive enfin le dernier jour de travail (vous savez, celui où vous souhaitez être un peu tranquille mais toutes les urgences vous tombent dessus ;-)).


Et puis ça y est, on y est ! Enfin !


Nous avons souvent deux, ou bien trois voire quatre semaines de congés et plus pour les plus chanceux.


Pourtant, quelque soit la durée, cela ne suffit pas toujours à nous requinquer suffisamment.
Et parfois (souvent), nous reprenons le travail avec la désagréable impression de ne pas être véritablement ressourcé, de ne pas avoir suffisamment profité.  Le temps est passé trop vite nous laissant frustré voire déprimé.


Pourquoi je n’arrive pas à profiter réellement de mes congés :


En général, nous courons toute l’année sans vraiment prendre le temps de nous arrêter, de souffle, de nous recentrer sur nous-même et sur nos besoins.


Nous vivons dans un état de stress permanent dont nous n’avons parfois même plus conscience. Et qui nous permet de tenir ce rythme effréné sans s’écrouler (tout de suite). Sauf qu’en contrepartie, il épuise notre corps en perturbant continuellement son équilibre.


Nous vivons dans un état d’hyperactivité dans lequel nous nous perdons.


Nous n’avons plus le temps de ressentir les choses et notamment nos émotions (et donc les besoins qu’elles mettent en lumière) qui finiront par s’amplifier (c'est peut-être déjà votre cas ? ) ou créer des problèmes de santé. Nous sommes partout (et nulle part) à la fois. Nous culpabilisons de ne pas en faire assez, de ne pas tout vivre et nous accumulons beaucoup de frustrations.


Nous ne prenons pas le temps d’apaiser les émotions qui apparaissent au fur et à mesure des situations que nous vivons. Et au bout d’un moment, nous nous transformons en « cocotte-minute émotionnelle ».


Une fois en vacances (mais c’est pareil pour le week-end et n’importe quel congé), nous perdons beaucoup de temps à lâcher prise, à relâcher le rythme, les tensions, à nous calmer. Nous sommes « tel un train lancé à grande vitesse à qui l’on demande de s’arrêter d’un coup ». Ce n’est pas possible !  Il y a un temps de freinage, d’adaptation pour ralentir progressivement.


Et puis parfois nous sommes tellement habitué à cette cadence, à ce fonctionnement que les freins sont « comme grippés », on voudrait ralentir mais ça ne marche plus.
Et le temps de ralentir et permettre à notre corps et à notre mental  de se ressourcer en profondeur, les vacances sont déjà finies ! Grrrrrrrrrr !!!!

5 conseils pour profiter au mieux de ses vacances et retrouver rapidement un état de ressourcement et de sérénité, quand on est épuisé, en burnout, hypersensible, émotif...

5 conseils essentiels pour des vacances réellement apaisantes et ressourçantes :


Alors voici quelques conseils pour profiter au mieux de ces vacances tant attendues et retrouver rapidement un état de ressourcement et de sérénité :

 

1- Ne pas surcharger le programme

 

Ne pas surcharger le programme des vacances pour prendre le temps de vivre dans le moment présent, en lâchant prise, en se laissant porter, en laissant la place à l’imprévu...


On ne peut pas rattraper pendant les vacances, tout ce qu’on n’a pas eu le temps de faire dans l’année, car on a aussi besoin de souffler.
L’idéal est même d’avoir des moments pour « ne rien faire ». C’est l’un des moyens les plus rapides (mais souvent un des plus effrayants aussi) de se ressourcer rapidement.


Qu’est-ce que cela veut dire exactement « ne rien faire » ? Cela veut dire « se poser » quelques minutes dans sa journée (encore mieux quelques heures) pour prendre le temps de contempler la vie dans l’instant présent, être dans une posture d’observation neutre et d’accueil.


C’est également s’arrêter de « faire » pour être à l’écoute de soi, de ce qui se passe en soi, de nos ressentis corporels, de notre mental qui tourne en boucle.
C’est notamment l’esprit de la méditation. Et c’est extrêmement bénéfique pour se régénérer !


Mais il est vrai que cela peut également être très difficile car on se retrouve alors face à soi-même et les émotions difficiles que l’on avait enfouies. Elles étaient déjà présentes en nous, mais nous ne les sentions pas (trop).


Sauf qu’elles avaient déjà un impact considérable (souvent inconscient) sur notre bien-être et notre niveau d’énergie. En prendre conscience est la 1ère étape pour nous permettre de nous en libérer.

 

2- Ralentir son rythme

 

Plutôt que de ne rien faire si c’est trop difficile, il est possible de faire « moins de choses » mais plus lentement et plus consciemment.
Ne faire qu’une seule chose à la fois, en étant totalement absorbé par ce que l’on fait, en savourant chaque instant et en étant réellement dans le moment présent.


On focalise son attention sur les sensations ici et maintenant. Pour cela on reprend conscience de son corps, de ses ressentis, de ce que captent nos cinq sens (les odeurs, les sons, la vue, les saveurs, les sensations tactiles…). Et lorsque nos pensées s’égarent ailleurs, on les ramène doucement vers l’instant présent.


C’est une autre forme de méditation (de pleine conscience) qui permet d’apaiser le stress et de sortir plus facilement du rythme « d’urgence » dans lequel on vit très souvent.


3- Se reconnecter à soi-même et à sa joie de vivre


Lâcher prise sur tout ce qui n’est pas essentiel, ce qui est superflu, en se concentrant sur ce que l’on aime vraiment faire, ce qui nous nourrit vraiment de l’intérieur.


Lâcher la culpabilité et le perfectionnisme. Peut-être que ce n’est pas si grave de ne pas faire le ménage cette semaine ou bien de commander une pizza plutôt que de préparer un repas équilibré, ou encore de ne pas répondre à certaines attentes des autres…


C’est réapprendre à écouter ses envies profondes car à force de les mettre de côté, on ne les entend même plus. On étouffe « la petite flamme » qu’il y a en nous.


C’est apprendre à dire « non », à mettre ses limites, à suivre SA voie et SES valeurs.


C’est aussi prendre de la distance et lâcher prise  par rapport au négatif, au sentiment de manque, aux situations qui font souffrir, pour décider de se concentrer sur le positif, être dans la gratitude de tout ce que la vie nous amène à l’instant :

  • la joie d’être en vie,
  • d’avoir un  certain niveau de confort,
  • d’avoir des vacances
  • et puis toutes ces petites choses qui ont l’air insignifiantes mais qui remplissent le cœur comme un « merci », un « sourire », un « rayon de soleil », « le chant d’un oiseau », un « carré de chocolat »…Ce qui touche votre sensibilité personnelle...

 

4- Apaiser ses émotions, son stress au fur et à mesure qu'ils apparaissent

 

Ne pas rester avec des excès d’émotivités qui vont venir vous gâcher vos vacances.


Prendre le temps d’observer à quels moments votre stress ou vos émotivités se déclenchent. Accueillir ce qu’il se passe en vous, observer vos ressentis corporels (après coup par exemple, si c’est trop difficile quand vous êtes dans la situation), écouter les besoins qui se cachent derrière ces réactions.


Et puis respirez surtout ! Prenez le temps d’écouter enfin ce qu’il se passe en vous et d’être doux avec vous-même, dans la bienveillance.


Utilisez les méthodes EFT et/ou Nerti si vous les connaissez...(vous pouvez les apprendre lors de mes accompagnements).


Et n’hésitez pas à vous faire accompagner par un thérapeute si vous ne vous en sortez pas seul. Il est possible de se libérer de ses hyperémotivités, ce n’est pas une fatalité et ça serait dommage qu'elles gâchent vos vacances, et votre vie en général d’ailleurs (pour en savoir plus à ce sujet, vous pouvez découvrir mes accompagnements en cliquant ici)

 

5- Se préparer progressivement (avant les vacances dans l’idéal) :

 

L’idéal pour bien profiter de ses vacances est de s’y projeter à l’avance pour commencer à se mettre progressivement dans cet état d’esprit de détente. Il est illusoire de croire que l’on pourra calmer son stress et son rythme de vie d’un seul coup. Il faut parfois réapprendre à se détendre, à ralentir.


Faire le choix de se mettre dans un état d’esprit plus serein et y travailler pour l’entretenir.


Cela ne dépend pas que des circonstances extérieures mais également de VOTRE façon de gérer les événements, des émotions que cela fait ressurgir chez vous, des limites que vous arrivez ou non à poser et de votre vision des choses.


Les vacances se préparent à la fois à l’extérieur mais aussi et surtout à l’intérieur de vous-même. Sinon vous risquez d’être en vacance tout en passant « à côté » de vos vacances.
C’est ce qu’il se passe quand on a l’impression de ne pas avoir vraiment déconnecté.

 


Les vacances : l’opportunité de faire un bilan et de repartir sur des bases saines


Les vacances ne sont pas forcément une solution miracle au problème de surcharge émotionnelle que vous rencontrez au quotidien. Elles ne peuvent pas non plus vous ressourcer pour toute l’année à venir, si vous avez un rythme de vie qui vous épuise.


Il faut pouvoir se poser les bonnes questions et les vacances peuvent vous permettre de prendre le temps de faire un bilan de votre situation :

  • Qu’est-ce qui m’épuise au quotidien ?
  • De quoi ai-je besoin pour me sentir mieux ?
  • Qu’est-ce que je souhaiterais dans l’idéal ?
  • Quels changements et améliorations je peux mettre en place dés à présent ? Qu’est-ce qui est essentiel pour moi et qu’est-ce qui est secondaire ?
  • Qu’est-ce que je souhaite pour la suite ? Qu’est-ce qui devient ma nouvelle priorité ?
  • Qu’est-ce qui m’en empêche et comment surmonter cet obstacle ?
  • etc…


Mettez en place de nouvelles bonnes habitudes pour vous-même et continuez à les appliquer dans la vie de tous les jours, même si vous y consacrez moins de temps.


Ce sont vos habitudes de vie sur toute l’année qui ont le plus d’impact. Si vous luttez contre vous-même, que vous "nagez en permanence à contre-courant", vous finirez très vite épuisé.


Ainsi, en appliquant ces conseils, vous pourrez profiter au maximum de vos prochains congés grâce à un super niveau d’énergie et un moral au top !

 


Je vous laisse méditer sur tout ça pendant vos vacances…N’hésitez pas à partager vos réflexions dans les commentaires ci-dessous.


Je vous souhaite un très bel été, profitez-en bien surtout ! :-)


Et si vous avez besoin d’apaiser votre stress dés à présent, je vous propose de vous inscrire à ma formation gratuite « 5 minutes chaque jour pour retrouver énergie et sérénité ! ».


Écrire commentaire

Commentaires: 0