Pourquoi « ressasser » le passé en thérapie, peut s’avérer inutile, voire néfaste ? Voici comment s’y prendre efficacement pour enfin s’en libérer !

Pourquoi ressasser le passé en thérapie peut s'avérer inutile voire néfaste ? Voici comment s'y prendre de façon efficace pour s'en libérer vraiment et retrouver joie et sérénité dans sa vie présente

Pourquoi « ressasser » le passé en thérapie, peut s’avérer inutile, voire néfaste ?

Voici comment s’y prendre efficacement pour enfin s’en libérer !

Aujourd’hui, je souhaite vous parler d’un sujet de discussion que j’ai eu récemment avec une amie. Cela concernait le fait de reparler du passé en thérapie, ce qui avait été assez néfaste pour elle. Et c’est parfois la crainte de beaucoup de personnes, ce qui peut les empêcher d’entamer un accompagnement.


Je souhaite éclaircir ce point en vous expliquant pourquoi il ne faut pas le faire n’importe comment et comment s’y prendre efficacement.


Les limites des psychothérapies « classiques » :


Suite à différents moments douloureux dans sa vie, mon amie avait décidé d’entamer un accompagnement psychologique.
Comme très souvent en thérapie, après avoir expliqué ses difficultés actuelles, elle en ait venu à parler de son passé.


Au début, cela lui faisait beaucoup de bien de pouvoir exprimer et comprendre ce qui l’avait amenée dans cette situation actuelle : sa relation avec sa famille, les événements particuliers dans l’enfance puis dans sa vie de jeune adulte, des paroles blessantes, des conflits, des deuils, etc…


Alors pendant plusieurs mois, sa parole se libéra et elle pu exprimer tout cela à sa thérapeute. Elle se sentie écoutée et prise en compte. Elle comprit son histoire. Et dans un 1er temps cela lui fit beaucoup de bien.


Puis les séances commencèrent à stagner. Elle ne voyait plus de progrès dans sa vie quotidienne. Ses émotions étaient toujours là dans les situations particulières qui les déclenchaient.
Et puis cela fit ressortir de plus en plus de souvenirs douloureux de son passé, ce qui amplifia sa souffrance.
Cette psychothérapie avait atteint ses limites et finissait par la faire encore plus souffrir.


Elle sentie que « ressasser le passé » ne lui étaient plus bénéfiques, et commençait même à nuire à sa vie présente. Elle décida donc d’arrêter.


De mon côté, je comprenais bien ce qu’elle me disait car  j’avais connu le même phénomène quelques années auparavant.
En fait, comprendre son passé est important mais ne doit pas se faire n’importe comment, au risque sinon de devenir néfaste.


Pourquoi remuer le passé de la « mauvaise façon » est néfaste :

Quand on ne fait qu’analyser son passé, comme souvent dans les psychothérapies classiques, les psychanalyses, etc, vous travaillez surtout avec votre mental.
Vous mettez de la lumière, du sens sur votre histoire personnelle et le « pourquoi  vous êtes comme vous êtes et vous ressentez ce que vous ressentez ».
Ce qui est déjà super, mais pas du tout suffisant.


Car vos émotions sont indépendantes de votre mental et de votre volonté (vous vous souvenez : « le cœur a ses raisons que la raison ignore »). Même si vous avez compris, analysé les choses, vous n’allez pas forcément libérer l’excès émotionnel qui est associé à ces événements. De ce fait dans votre quotidien, concrètement rien ne change ! Alors que c’est quand-même l’objectif de départ : évoluer vers un mieux-être.


Pour ma part, je me souviens d’une thérapeute à qui j’exprimais (après plusieurs années de thérapies) que je n’arrivais pas à me sortir de la culpabilité face à un proche. Je comprenais que je n’avais pas à ressentir cela et que tel événement dans ma vie avait créé cette émotion de culpabilité. Mais ça ne changeais rien concrètement et je continuais d’être bloquée dans cette situation. Elle m’avait alors répété d’accueillir cette émotion et de laisser les choses se faire à leur rythme, et que l’on avait toute la vie pour progresser…


C’est vrai pour certaines choses…Mais c’est insupportable quand vous souffrez !!! Si je l’avais écouté, je pense que je n’aurais pas beaucoup évolué depuis.


Sauf qu’il y a possibilité de faire les choses différemment, je vais vous l’expliquer un peu plus loin…

 


Voici  également les autres risques à « ressasser le passé » de façon inefficace :

  • Vous risquez de déséquilibrer encore davantage votre situation présente, en faisant remonter des événements douloureux sans pouvoir apaiser les émotions. Donc votre moral risque de chuter. C’est ce qui est arrivé à mon amie.

 

Notre cerveau est bien conçu et il maintient un équilibre psychique en permanence en mettant de côté ce qui ne peut être gérer efficacement à l’instant. Donc si vous déséquilibrez cela, sans avoir les ressources et outils pour le gérer correctement, c’est très néfaste.

  • Un autre risque possible est de s’enfermer dans une posture de victime : « Je suis comme ça à cause de…, c’est leur faute »…  Ca peut devenir une façon de « se trouver des excuses » pour ne pas évoluer et être acteur responsable de sa vie maintenant, dans l’instant présent.


Bien sûr, les événements vécus ont eu un impact considérable sur votre situation mais à tout moment vous êtes libre de sortir de l’état de victime et de reprendre votre pouvoir personnel.

Rare sont les personnes ayant eu une enfance parfaite, une vie idéale sans heurt… Nous avons tous des obstacles à surmonter à un moment donné mais nous avons également toutes les ressources en nous pour en tirer des leçons et rebondir.

 

  • Vous risquez également de rester fixé sur le négatif dans votre vie.

Nier ou étouffer les choses est très néfaste bien-sûr et je le déconseille totalement. Il faut pouvoir libérer l’expression de ce qu’on a vécu.
Mais ensuite, il faut pouvoir passer à autre chose, car ressasser en permanence du négatif vous met dans une énergie basse. A la longue vous allez « plomber » votre moral, vous enfermer dans un schéma négatif et de ce fait attirer encore plus de négatif dans votre vie.

 

  • Enfin vous risquez d’avoir un mental qui a tout compris mais des émotions qui n’en font qu’à leur tête. Le but de comprendre votre histoire est de dépasser le problème. Mais si on n’agit pas sur la libération et l’apaisement émotionnel en passant également par le corps, et les émotions, ça n’évolue pas.


 Tout restera figé à l’intérieur de vous et aura des répercussions à l’extérieure, dans votre vie. Les émotions ne sont pas contrôlables par le mental.

Elles ont besoin d’être apaisées grâce au corps également. Il faut agir simultanément sur le mental, le corps et l’émotionnel.

 


Comment travailler sur son passé de façon utile et efficace pour avancer positivement

dans sa vie :

 

Comment travailler sur son passéde façon utile et efficace pour s'en libérer et avancer positivement dans sa vie présente et future

Il faut garder en tête que tout ce que l'on fait remonter à la surface de douloureux, doit être nettoyé et apaisé de façon efficace.
L’accompagnement doit se faire en s’appuyant à la fois sur le mental, les émotions et le corps  grâce à des techniques de libération émotionnelle ( comme l’EFT par exemple, principal outil de mes séances de thérapie).


Le mental devient un outil pour comprendre, analyser et surtout nous guider vers le problème.


L’émotion est le signal qu’il y a quelque chose qui n’est pas juste, et elle demande à être libérée, apaisée pour que la situation puisse se débloquer, se fluidifier.
L’émotion passe toujours par un ressenti corporel. Elle nous permet de savoir où on en est à l’instant présent par rapport à une situation particulière ou un souvenir. Si c’est toujours douloureux, voire insupportable, c’est que l’émotion est toujours bloquée.


Et ce n’est pas une fatalité ! Il n’y aucune raison de continuer à souffrir inutilement en attendant que le temps passe.


Ne plus y penser n’est pas la bonne solution non plus car le blocage est là de toute façon et d’une manière ou d’une autre cela vous gêne dans votre vie actuelle.


Dans mes accompagnements, on part toujours des situations/émotions présentes qui vous gênent. Parfois on aborde un événement passé si le mental nous y emmène mais pas forcément.
 On VERBALISE tout en accueillant ET en APAISANT l’émotion grâce au CORPS. Ce qui est très libérateur ! De plus, le fait de travailler sur une situation actuelle ou passée peut en apaiser beaucoup d’autres en libérant les mémoires qui y sont associées.


Cela se fait  instantanément. Il y a un réel remaniement cérébral (pour en savoir plus à ce sujet, cliquez ici).


Et enfin, une fois que l’on a « enlevé le négatif », on va  « remplir le nouvel espace libre » de positif.

Cela se fait généralement très naturellement car les ressources sont déjà présentes en nous, elles étaient juste étouffées par le reste.
Ainsi apparaissent de nouvelles solutions, une nouvelle vision des choses, une plus grande confiance en soi et en la vie et davantage de joie et d’optimisme.


Le passé reprend véritablement sa place de passé et ne vient plus empiéter sur le présent et l’avenir.


En général, quand le travail a été bien fait, on ne se souvient plus autant des détails de la situation problématique. Parfois on ne voit même plus le problème du tout et on a l’impression que cela a toujours été comme ça.
Il a perdu de son importance et de son influence sur nous. On se souvient seulement de ce qui est essentiel à retenir et on libère nos ressources pour se reconstruire.


On débloque et créé alors de nouvelles opportunités d’évolutions avec de nouveaux schémas plus bénéfiques, plus positifs.

 


Si vous avez envie d’aborder votre passé de façon utile et efficace pour ensuite n’avoir plus qu’à vivre dans le moment présent en toute sérénité, contactez-moi pour une séance découverte.



Et n’hésitez pas à partager vos commentaires ci-dessous. ;-)


Écrire commentaire

Commentaires: 0